Vae victis !

Lorsque l’Alliance des Opportunistes, plus connue sous le sigle G8, était donnée gagnante des législatives du 25 novembre, une horde de péripatéticiennes politiques de tous bords – éditorialistes, artistes, blogueurs etc…  – se sont rués vers le RNI pour s’assurer une petite place sous le soleil de FAEH qui n’allait pas tarder à irradier notre beau pays de médiocrité, de corruption et de clientélisme. Tous ont cru faire un bon pari, selon la logique qui voudrait que l’on se mette sous la protection des puissants – quitte à y laisser son slip – plutôt que de rejoindre les partis qui correspondent le mieux aux convictions politiques de chacun.

Du jour au lendemain, l’on s’est retrouvé obligés de souffrir un discours entièrement conçu dans des agences de com’, qui avaient pour mission de débarrasser les partis de l’administration de leur passé dégueulasse, selon une stratégie en trois axes :

1 – Le RNI n’existait pas avant :

La campagne de communication du RNI ne concernait de son histoire que les quatre dernières années. En déplaçant le débat vers son bilan positif, le parti de Mezouar évitait de répondre de ses actes qui remontent depuis sa création par le Makhzen aux années 70. Ainsi, pendant des semaines, nous avons appris grâce aux explications bienveillantes des militants intérimaires que le bilan du RNI au gouvernement est plus que satisfaisant, que le seul danger encouru par notre pays est le danger islamiste, que le projet du G8 est celui de la modernité, de la démocratie et du développement économique.

Cette stratégie était d’une grande stupidité : car ce bilan a beau être embelli, enjolivé par tous les marketteurs du monde, il n’en reste pas moins catastrophique et aucun clip de campagne n’est capable d’altérer à ce point la réalité. Le RNI, qui est au gouvernement avant même que votre serviteur n’ait eu l’occasion de patauger maussadement dans le ventre de sa génitrice a tenté de nous faire croire, défiant arrogamment nos sens et les chiffres du HCP, que hamdoullah ça va, le Maroc s’en sort à merveille merci de vous inquiéter, et qu’il suffit de faire un tour sur le site Makassib pour se sentir moins pauvre, moins analphabète, moins malade, moins corrompu, moins chômeur et moins honteux d’appartenir à une Nation qui n’a réalisé d’exploits que celui d’augmenter le nombre de ses analphabètes depuis l’indépendance.

2 – S’ériger en défenseurs des libertés individuelles :

Dépourvu de toute substance, le RNI ou le PAM ne peut exister que par opposition à une autre entité plus consistante. Hier les traîtres de la Nation, aujourd’hui les barbus qui en veulent à ma bière, le RNI a cru que les marocains sont à ce point sots de se laisser avoir par l’agitation d’un spectre islamiste, alors que la makhzen n’a cessé de détruire la gauche progressiste par tous les moyens. Le comble de la bassesse était la publication par le PAM d’un argumentaire ridicule, répétitif, pour convaincre les gens de ne pas voter PJD et dont voici un extrait :

17. Comme ses alter ego Frères musulmans, le PJD a des conceptions sociales rétrogrades

18. Des tendances influentes du PJD voient d’un mauvais oeil l’accession des femmes à des postes de décision dans la fonction publique

19. Certains au PJD voient la ségrégation des genres d’un bon oeil, danger pour la mixité dans les lieux publics

20. Le PJD va retirer les financements d’associations socio-culturelles par dogmatisme idéologico-religieux

21. Le PJD a des réflexes réactionnaires profonds qui se traduiraient concrètement s’il parvenait au pouvoir

22. Le PJD stigmatise la jeunesse, ses comportements, ses codes vestimentaires, sa musique, ses modes d’expression

23. Le PJD renforcera la censure artistique et intellectuelle, notamment sur la production cinématographique

25. Le PJD debout devant le ministère de l’intérieur mais couché devant les cheikh Qaradawi, Raïssouni & co / sousinfluence

3 – Mettre en avant des têtes-à-claques :

Pour éviter un vote sanction des jeunes (qui ne votent pas – au passage) pendant cette campagne électorale qui restera dans les an[n]ales de certains, le RNI/PAM a mis en œuvre un leurre qu’on pensait efficace. Ainsi, des jeunes rigolos, médiocres, bêtes, emblèmes d’une nouvelle classe moyenne de lâches, ont été recrutés à la pelle et mis en avant pour symboliser le renouveau, la rupture avec le passé et incarner je ne sais quelle modernité promue comme l’unique voie du Salut.

Mais voyez-vous, quelques soient les moyens du RNI, il ne peut attirer des jeunes cadres que les plus médiocres, les plus malléables, les plus opportunistes. Ensuite, on a martelé pendant un bon bout de temps que le RNI met en valeur ses jeunes, et l’on a cru que les likes recueillis sur la page facebook de Moncef Belkhayat étaient un gage de sa popularité. Je n’oublierai jamais l’humiliation d’avoir été représenté, en tant que jeune, par les mêmes têtes à claques qui léchaient les orteils des professeurs au lycée. Croyez-vous  qu’un citoyen intègre, sincère, compétent, se laisserait aller à croire en cette mascarade à deux balles ? Ce serait prendre les gens pour des cons. Et les gens n’aiment généralement pas être pris pour des cons.

Et pour couronner le tout on entend le même Belkhayat expliquer sur une radio marocaine qu’il n’y avait aucun problème d’insécurité dans nos villes. Le même, cette fois improvisé constitutionnaliste le temps d’une connerie, estimait que la dilapidation des deniers publics est un droit constitutionnel. Voilà le type d’hurluberlus mis en avant par le RNI. Voilà l’archétype politique que l’on a donné à nos jeunes compatriotes pendant des mois.

Fédération des loosers

Tout cela ne devait être qu’un artifice pour gagner les voix que les notables ne réussiraient pas à acheter. Dans l’esprit des héritiers de Basri, ils devaient assurer une victoire incontestable au G8, les recettes d’antan n’ayant aucune raison de ne plus fonctionner.

Mais maintenant que la grande OPA de FAEH a échoué, que faire d’un Salah El Ouadie ? Que faire d’une Khadija Rouissi ? Que faire de tous ceux qui ont longtemps brandi leur passé militant pour mieux se vendre au plus offrant ? Que faire des petits rigolos, jeunes cadres dynamiques, qui voulaient pénétrer le champ politique par derrière ? Les ignorer, les laisser succomber à l’humiliation d’avoir retourné leur veste pour rien semble être un bon châtiment. Nous risquons de les entendre beugler pendant les cinq années à venir, au milieu de la moquerie générale, ou de l’indifférence totale.

Malheureusement le prix à payer pour se débarrasser de ces appendices était l’élection de la branche à peu près sortable du MUR. Ainsi soit-il.

Gloria victoribus !

About these ads

À propos de aboulahab

J'ai couché avec ta mère. Depuis, je suis gay. Contact : abbou point lahab (chez gmail point com)
Cette entrée a été publiée dans Plubôpaysdumonde. Bookmarquez ce permalien.

11 réponses à Vae victis !

  1. marokino dit :

    Sans être un RNIiste, ni un PAMiste, je note simplement que le RNI est passé de 39 sièges à 52 , et que le PAM lui a multiplié le nombre de ses sièges par 15 pour arriver à à 47 (je reconnais qu’il a grossi au fil de ces dernières années).L’UC de son coté à augmenté son chiffre de 4 sièges. Seul le MP a reculé. Tout çà, pour dire que tu manques un brin de considération pour les électeurs qui ont voté pour ces partis. Mais forcément, du moment qu’ils ont voté pour les partis que tu n’apprécie pas, cela signifie que ces bouseux d’électeurs comptent pour de la merde! J’aime bien cette conception de la démocratie !

    • Juste pour corriger un truc : le PAM avait 55 parlementaires (transhumants) au précédent parlement, aujourd’hui il en a 47, soit 8 de moins alors que le nombre total de sièges a augmenté de 325 à 395… la soustraction, on apprend cela à la maternelle.

      Pour résumer: Il est plus difficile de se faire élire que d’attirer des gens élus sous d’autres étiquettes en leur promettant un peu plus que ce qu’ils avaient :)

      Bien à vous, cher "Marokino".

  2. Asçotta WellCaball dit :

    Gloria ! Une double, chef !

  3. Anonyme dit :

    c malheureux l opportunisme..quelle gifle par le PJD

  4. Anonyme dit :

    Un spectacloe navrant et deprivant que celui de notre classe politique emasculee et aux ordres du palais.
    Ces elections ne veulent rien dire. Que de la facade pour consommation etrangere. Juste pour rassurer les grands bailleurs de fonds du regime de M6 que le Maroc est stable et democratique.
    De qui se moque t’on a la fin?
    Qui trouve cette comedie risible?
    Tout ce que ces imbeciles ont reussi, avec le roi a leur tete, c’est de faire avancer l’analphabetisme. C’est de faire reculer le Maroc dans les classements du PNUD.
    Tout ce que le regime a reussi c’est grossir les rangs des chomeurs, diplomes ou pas.
    Les rues Marocaines donnent le cafard. Quand on s’arrete a un feu rouge, on est assailli par une horde de vendeurs de toutes choses, principalement de Kleenex. A chaque coin de rue il y’a des mendiants. La pauvrete est partout visible.
    La corruption est devenu un sport national.
    Comment on est on devenus ainsi? Il n’y’a qu’une seule explication: La faillite sans limites de la politique du roi. Il prend des decisions sans jamais demander l’avis de quiconque. Il ne rend de comptes a personne. Il controle l’armee a travers toutes les nominations. Il controle la politique etrangere du Maroc. C’est lui qui nomme tous les diplomates. C’est lui qui controle 50% de l’economie a travers les tentacules du SNI et de l’ONA. Comment veulent ils que l’on participe a cette mascarade?
    C’est vraiment navrant l’etat du maroc.
    Le malheur c’est que 99,9% de Marocains ne font pas de relation directe entre leurs conditions pitoyables et la politique du regime en place.

  5. anonymalus dit :

    Malheur aux vaincus! OK!
    Mais qui sont les vaincus? Le G8 ou la gauche?
    En tous cas, les vainqueurs se sont les barbus/voilées qui ont entubé tout le monde!

  6. Ilias Kamal dit :

    Même n’étant pas un fan à 100% du PJD, loin de là, j’ai tout de même voté pour eux car soyons sérieux un seul instant, le PJD est le seul parti politique à encore jouir de cet "aura de virginité".On verra ce qu’ils feront durant ces 4 années mais je suis sur d’une chose, ça risque d’être intéressant.

    • Débilos dit :

      t’es sur qu’ils finiront leur mandat ? moi pas. Par contre Najat
      Chatamata chouaffa de son métier est d’accord avec toi.

      Abou Lahab, t’es bon pour la division d’honneur : Quel gachis !

  7. Peisithanatos dit :

    C’est clair que les opportunistes se sont pris une belle poire dans la gueule. Mais faudrait attendre un tout petit peu, car qui sait ? Demain, il se pourrait qu’on nous dise que le PJD n’a pu coaliser avec aucun autre parti, qu’il est donc dans l’impossibilité d’obtenir la confiance de la chambre des représentants, et qu’on se retrouve finalement avec ces enc***s au parlement. C’est peu probable, car ça pourrait finir mal si "on ne respecte pas la volonté populaire exprimée à travers les urnes", comme ils disent à la télé, mais pas impossible. En tout cas, il ne faut jamais vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Attendons de voir un peu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s