Le Conseil Constitutionnel abroge la constitution

L’invalidation de l’élection de certains parlementaires du PJD risque d’opérer des changements profonds dans le fonctionnement des institutions démocratiques du Maroc, à commencer par l’institution du Palais elle-même. En effet, la plus haute juridiction de notre pays a jugé qu’un tract électoral photoshopé comportant en arrière plan un minaret porte atteinte au bon déroulement du processus électoral, au point d’avoir influencé sensiblement le résultat du suffrage. Cette subite rigueur du Conseil Constitutionnel, que de très mauvaises langues expliquent par des coups de téléphones judicieusement administrés, est la preuve que cette institution fonctionne de manière indépendante, comme cela a été  d’ailleurs relevé par le journal des élèves d’un lycée technique de la banlieue de Nouadhibou cité par la MAP.

« La chemise jaune va bien avec ta barbe chéri ! »

Mais les Sages ne comptent pas s’arrêter là et veulent assumer toutes les conséquences constitutionnelles de leur décision. Ainsi, dans son arrêt 12/856bis, le Conseil Constitutionnel constate l’utilisation “à outrance” de la religion pendant la campagne référendaire : le Roi avait en effet conclu son discours du 17 juin par un verset coranique, sans oublier le ministère des affaires barbues qui avait instauré un prêche unique dans les mosquées du pays appelant à voter OUI à la constitution. Ces deux incidents justifient pour les Sages l’invalidation de la campagne référendaire et l’abrogation  pure et simple de la constitution de 2011 avec effet immédiat.

Mais bien que cette décision n’ait pas de répercutions majeures sur la vie politique du Royaume puisque c’est le Roi qui décide de toute façon, ce sont surtout les mandats de parlementaires et d’élus locaux qui sont désormais menacés. La corruption en soi est largement tolérée au Maroc car faisant partie des fondamentaux de la Nation. En revanche, l’utilisation de l’argent liquide pendant les campagnes électorales paraît violer l’article 118 de la loi 57-11, attendu que les billets de banque comportent pour la plupart des dessins de mosquées ou de minarets. Cela pourrait se traduire par l’invalidation de toutes les élections ayant eu lieu au Maroc depuis l’indépendance, affirme en off un haut magistrat constitutionnel. Cette décision, si elle est adoptée, pourrait être à l’origine d’un vrai drame social pour tous les élus qui perdront leurs indemnisations et surtout leurs sources de pots-de-vin. Le militant Hamid Chabbat, réagissant à cette rumeur, a affirmé être personnellement visé après les soucis judiciaires de ses enfants. Après ma famille, on veut s’en prendre à mon argent ! C’est trop ! A-t-il déclaré à des agences de presse, même si plusieurs partis politiques ont minimisé la portée de cette décision qui peut-être facilement contournée par l’utilisation de chèques certifiés.

Pour vos pots-de-vin, préférez les chèques, religieusement neutres.

Après les élections et la loi fondamentale, des sources bien informées soutiennent que ce sont les symboles de l’Etat qui passeront désormais à l’examen constitutionnel des Sages, à commencer par les armories du Royaume, dont la devise est un verset coranique. Un casse-tête pour le ministre de la maison royale, du protocole et de la chancellerie qui doit trouver d’urgence une nouvelle devise à inscrire sur le listel. Plusieurs propositions à l’image du Maroc moderne qui se construit par le groupe Doha sont à l’étude, dont Honni soit qui de l’ONA parle, ou encore L’Etat, c’est Moi. 

Le soleil levant en chef symbolise le plan Maroc Azur, ou un truc du genre.

Pendant ce temps, la diplomatie marocaine s’évertue à rassurer les puissances étrangères qui craignent une paralysie du pays. A Paris, par exemple, l’ambassadeur du royaume a tenu une réunion à Bercy pour expliquer aux investisseurs que leurs intérêts demeurent protégés. Cette réunion s’est conclue par la distribution d’une brochure à visée pédagogique intitulée On s’en fout des institutions et qui explique sommairement la vie politique au Maroc.

About these ads

À propos de aboulahab

J'ai couché avec ta mère. Depuis, je suis gay. Contact : abbou point lahab (chez gmail point com)
Ce contenu a été publié dans Plubôpaysdumonde. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

21 réponses à Le Conseil Constitutionnel abroge la constitution

  1. aboulahab dit :

    Suite au pic de conneries constaté dans les commentaires de l’article précédent, rappelons que ce blog est satirique comme son nom et son URL le montrent explicitement.

  2. marrokino dit :

    Si ton blog était satirique dans son essence, tu n’aurais pas besoin de le rappeler : çela se saurait à la simple lectture! Or, il faut bien reconnaitre que, derrière la satire revendiquée et lourdement comme tu viens de le faire, on sent dégouliner des tonnes et des flots de mépris pour le Me Maroc, les marocains, le régime, les institutions de ce pays. Je comprends qu’un jeune bobo que j’imagine installé au pire dans sa villa de California à Casa ou du Haut Agdal à Rabat et au pire dans un appartement à Paris avec vue sur Seine, puisse distiller une prose de ce genre : belle, bien écrite, intelligente, corrosive mais tellement hautaine et hautement méprisante. Continue à t’amuser, nous tu ne nous amuses pas tellement!

    • HassanM dit :

      Parle pour toi. Moi, ce blog m’amuse beaucoup. Mepriser le manque flagrant de democratie au Maroc n’est pas un mepris des marocains. Au contraire! C’est les traiter comme adultes responsables et non comme les eternels victimes d’aleas naturels. Mais si tu est satisfait de ce regime autoritaire, libre a toi de le proclamer.

  3. Nisrine_o dit :

    Excellent

    Je redoute le moment où la satire passera de l’article que tu écris aux commentaires que ça suscite.

    Mais des commentaires, on s’en fou et royalement.

  4. hmida dit :

    @ marrokino

    Je voudrais te rappeler que dans le cadre de liberté d’expression défendue ici avec une énergie rare et un humour certain, seuls peuvent s’exprimer sans subir les foudres des commenateurs ceux qui sont d’accord avec le propriétaire du blog. C’est une conception bizarre mais c’est comme çà!

    @ Nisrine

    Tu te fous royalement des commentaires! Des tiens compris, je suppose, non? Ce qui serait un comble.

    @ abou lahab

    As-tu une idée du nombre de marocain(e)s qui lisent tes billets? Ou bien écris-tu juste pour le plaisir? Ou bien es-tu de ces « auteurs » francophones (que nous sommes un certain nombre à qualifier de « exotiques ») qui écrivent pour un lectorat parisien? Ces, précisions permettraient à ceux qui de lisent de mieux te situer et peut-être de t’apprécier à ta juste valeur.

    • fawzi dit :

      Tu ne comprends rien à la liberté d’expression! Le droit de s’exprimer n’implique pas le droit le ne pas se faire tirer les oreilles quand on raconte des conneries. Dans le sens moderne du terme, la liberté d’expression est surtout concerné par la répression étatique ou la violence engendré par certaines catégories sauvages qui se sentent offusqués pour un oui ou un non. C’est la tienne de conception qui est bizarre.

      Et il est évident que, n’ayant rien de valeur à ajouter au débat, tu tentes de brouiller le sujet en le personnalisant. Dans le monde moderne et civilisé, on débat les idées et non pas les personnes qui les expriment. Qu’Abou Lahab soit un « auteur » que tu qualifie d’exotique, ou qu’il soit ingénieur, ou qu’il soit infirmier ne change absolument rien à son argumentaire. Il tourne en bourrique le système que tu chérie tant, et le fait sans réserves, sans complexes, ni hypocrisie. Cela ne plaît évidemment pas aux vieux cons qui défendent les anachronismes du dit régime.

      Alors je te retourne la question: As-tu une idée du nombre de marocain(e)s qui sont d’accord avec l’essence de ce qu’écrit Abou Lahab dans ces billets? Parce qu’à en juger par mon expérience personnelle, l’écrasante majorité des marocain(e)s ayant atteint un certain niveau d’instruction pensent comme lui. Et chaque jour converti encore plus de personnes à la cause Démocratique, par le seul fait du débat ouvert et de l’éducation. Les conversions dans l’autre sens sont rares et ne se font que par la menace, la torture ou la prison.

      Alors, prends tes clics et tes clacs et va voir la réalité du pays en face avant de venir empoisonner l’espoir d’un Maroc sans tabou ou la liberté n’est pas contrainte par des traditions débiles et des vieux livres poussiéreux.

      Fawzi B.

      • visitor dit :

        Non a l instrumentalisation de la religion dans le discours politique, car c’est commun a tout les marocains.
        De meme non a l’utilisation des bribes des discours royaux car communs tout les marocains.
        Enfin non a l’utilisation de la logique dans le discours politique car c’est aussi commun a tout les marocains.

  5. hmida dit :

    @ fawzi

    Je ne savais pas aboulahab avait besoin d’un garde du corps pour le défendre!

    Et manque de bol, tu n’es pas le meilleur pour tenir ce rôle : ton discours à la con est débile par le fait même que tu me demandes de prendre mes clics et mes clacs!

    Crois-moi ce n’est pas un baratin de révolutionnaire de le 43 heures qui me fera trembler : tu pourrais impressioner tes éléves de terminales avec ce genre de blabla mais pas un vieux citoyen comme moi.

    @ aboulahab

    Tu pourrais répondre directement, cela éviterait ce genre d’échanges inutiles avec des gens sans intérêt! C’est la moindre des politesses entre blogueurs qui se respectent ; en tout cas, moi je te respecte sinon je ne laisserai un commentaire! La réciproque est-elle vraie? On verra bien!

    • HassanM dit :

      Mais que veux tu a la fin? Fawzi t’a d’ja remis en place. Si tu veux discuter d’idees, a8lane wassa8lane. Si tu veux qu’Abou Lahab revele des details de sa personne pour te faire plaisir, tough luck! On connait les ad hominems et les raisonnement fallacieux ici, et tu n’entrainera personne dans une personalisation du debat. Pose des questions substantiels et Abou Lahab te repondra. Sinon, il a mieux a faire que de t’apprendre les rudiments de la logique et la bienseance du debat.

  6. Citoyen dit :

    LOL !

    Mort De Rire !

    Mais les Sages ne comptent pas s’arrêter là et veulent assumer toutes les conséquences constitutionnelles de leur décision. Ainsi, dans son arrêt 12/856bis, le Conseil Constitutionnel constate l’utilisation “à outrance” de la religion pendant la campagne référendaire : le Roi avait en effet conclu son discours du 17 juin par un verset coranique, sans oublier le ministère des affaires barbues qui avait instauré un prêche unique dans les mosquées du pays appelant à voter OUI à la constitution. Ces deux incidents justifient pour les Sages l’invalidation de la campagne référendaire et l’abrogation pure et simple de la constitution de 2011 avec effet immédiat.

    Mais bien que cette décision n’ait pas de répercutions majeures sur la vie politique du Royaume puisque c’est le Roi qui décide de toute façon, ce sont surtout les mandats de parlementaires et d’élus locaux qui sont désormais menacés. La corruption en soi est largement tolérée au Maroc car faisant partie des fondamentaux de la Nation.

    En revanche, l’utilisation de l’argent liquide pendant les campagnes électorales paraît violer l’article 118 de la loi 57-11, attendu que les billets de banque comportent pour la plupart des dessins de mosquées ou de minarets. Cela pourrait se traduire par l’invalidation de toutes les élections ayant eu lieu au Maroc depuis l’indépendance, affirme en off un haut magistrat constitutionnel. !!!!!!!!!!!!!!!!!

    MDR !

  7. hmida dit :

    @ aboulahab

    C’est assez triste que tu laisses des sous-fifres répondre à ta place : j’aurais pensé que tu en aurais plus dans le ventre! Mais bon, ce n’est pas grave!

    Pour moi, le bloging c’est l’échange entre blogueurs : ce n’est pas une tribune où le blogueur parle tout seul au milieu d’une cour qui applaudit! J’ai assez vu çà ailleurs pour ne pas aimer!

    • HassanM dit :

      Yeah…vas y…traite le de couille molle et de trouillard tant que tu y est. Tu te crois dans une cour de recre, ma parole! Tssk, tssk…

      La « cour » et son maitre qui bouffent le pognon d’un peuple misereux pour vivre dans le luxe effarant sont ailleurs…

  8. je dis ça je dis rien dit :

    Le pouvoir lutte comme il peut contre les barbus, en meme temps quand on voit quelqun comme Bassima Hakkaoui ministre on se dit que tous les moyens sont permis…

  9. hmida dit :

    @ Hassan M

    Je me fends la gueule à loler comme un fou : on est vraiment dans une cour de récré et pas sur un blog qui s’assume!

    Appelle d’autres copains pour me paper dessus!

    Mais en attendant, j’attends toujours la réponse du chef de bande!

    P.S. : cette ridicule situation ne m’enchante pas, mais il fait tellement chaud que je n’ai pas envie de sortir et que je reste scoché devant mon PC.

    • HassanM dit :

      Evidemment…avec ton calibre intellectuel, il faut qu’on s’y prenne a plusieurs! Tu sait…nt7amaw 3lik, car tu est si intelligent. Get real aweldi!

      Continue les provocations et les gamineries typique des baltajias defenseurs des valeurs pourries.

  10. hmida dit :

    @ hassan M
    mon pauvre ami, tu me fais marrer : quand je pense que cet espace est supposé être un bllog satirique, je crois que je vais finir par le croire:

    Des commentaires comme le tien sont en effet clownesques! Meskine Abiou Lahab, ils ne savait pas qu’il aurait à accueillir des mecs comme toi!

    Tiens, la chaleur est tombée! Je vais faire un tour et oublier la blogoma est infestée de type de ton genre!

  11. Haj Tabet O'mrezen dit :

    @aboulahab : J’ai couché avec ta Sœur. Depuis, je couche avec ses copines.

    @HassanM : Au nom de la fraterie des super célestins bleu marine, je te promets au rang de lécheur de couilles magistral d’aboulahab ! Félicitations H&M

    @Nisrine_o : Tu prends combien ? Je te préviens tu me fais un prix d’amis …

    @Fawzi B : Ça te fais quoi d’être à la fois gay, orthodoxe et neo-baltaji ?

  12. Haj Tabet O'mrezen dit :

    @Aboulahab : Mon ami Ahmed Reda Chami vous fait ses meilleurs guili-guili pour les prochaines ré-élections à Fès. Passez donc siroter un Irish coffee avec nous.

  13. Haj Tabet O'mrezen dit :

    @Aboulahab : Hier, j’ai baisé avec ta mère. Je me suis fais 2500 dh.

  14. Haj Tabet O'mrezen dit :

    @Aboulahab : Hier, j’ai baisé ta mère. Je me suis fais 2500 dh.

  15. Anonyme dit :

    3ach lmalik wi mouto l7ssadine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s