De la prostitution politique au Maroc

Update : J’ai omis de mettre en ligne les lettres mentionnées ci-dessous. Retrouvez-les ici.

Observons rapidement le paysage politique marocain : Nous avons un palais qui décide de tout, un entourage royal qui oriente et influence ces décisions, et quelques valets/fusibles politiques qui se chargent de la basse besogne comme les Walis et autre commis de l’Etat. Si l’on descend plus bas, dans les pègres du champ politique, on trouve les partis politiques à l’exception de quelques uns. Ils servent à donner un semblant de légitimité à cette mascarade étatique. Par exemple, un Yazghi est prêt à troquer sa dignité et ce qui lui reste d’années à vivre, contre un minable ministère d’Etat sans portefeuille. Nous autres, au Makhzen, on ne s’en plaint pas.

Pour permettre au lecteur de mieux cerner les relations complexes générées par l’allégeance au Makhzen à différents niveaux et par des profils très hétérogènes, nous pouvons comparer le fonctionnement de ces bas-fonds politiques à une maison de passe. Bien entendu, je réitère mon respect le plus profond aux putes de la vraie vie, qui rendent non seulement un immense service à la société dans des conditions souvent dangereuses, mais surtout, ont l’honnêteté de reconnaître pleinement leur métier et l’élégance de suivre une sorte de charte d’éthique. Pour s’en convaincre essayez par exemple d’embrasser une pute. Revenez me voir lorsqu’elle détournera le visage de dégoût.

Le système de rémunération de ce bordel n’a rien d’inventif : Un proxénète (Fouad Ali El Himma étant le plus réputé) va chercher des hommes politiquement vierges à la sortie des prisons de Hassan II. En fonction de leur désirabilité – des souffrances qu’ils ont subies – le proxénète leur propose un poste dans un bordel – parti du Makhzen ou dans l’Etat. Par exemple, si tu as seulement été insulté par un moustachu en 1983, tu seras en queue de liste dans la circonscription électorale de Khmiss Bissara. Si au contraire, tu as été emprisonné pendant assez longtemps, commis quelques textes et discours anti-makhzenistes pendant les années de plomb, tu auras certainement le poste de porte parole du parti de l’ami du Roi, le fils même du monarque qui t’as infligé d’exécrables souffrances. Nous le rappelons, contrairement aux putes sexuelles, les prostitués politiques n’ont pas l’ombre d’une dignité.

Le service rendu au client – le makhzen – se résume à la répétition de propos dont l’essence est “Moi-même, je soutiens et défends le Makhzen. Je vous rappelle que j’ai une légitimité historique, car je ne suis pas un militant du dimanche. J’ai été, Messieurs, emprisonné et torturé. Mes droits ont été violés, et pas seulement. Mon intégrité politique et intellectuelle est indiscutable. Par conséquent, mon discours est indiscutable.”

Pour illustrer ce processus, je vous invite à comparer les écrits de la même personne avant et après sa prostitution. Il s’agit de Salah El Ouadie, ancien militant, ancien poète, ancien intellectuel, désormais péripatéticienne politique qu’il vient de pousser à un nouveau stade de l’ignoble. Car ce monsieur vient de déféquer un texte brûlant contre Moulahoum Hisham Ben Abdellah Alaoui, prince de sabg royal et semi-intellectuel.

Je me suis amusé à juxtaposer quelques extraits de cette lettre avec une autre lettre à mon tortionnaire dangereusement subversive qu’il avait commise à ses années candeur. Le dernier texte en date étant en arabe, je m’excuse à nos lecteurs non arabophones, n’étant pas d’humeur à traduire une quelconque crotte intellectuelle.

Peut-on tourner la page, alors que nous ignorons toujours si les réseaux de torture et d’enlèvement font désormais partie d’un passé révolu ou s’ils sont toujours, comme auparavant, actifs en marge de la loi?

[…]

Mais je ne peux participer à une comédie qui s’intitulerait «L’oubli», honteuse comédie qui mépriserait le droit des victimes et détruirait notre mémoire collective…
Je ne suis ni haineux ni complaisant.

Mais je ne suis pas disposé à prendre les souffrances à la légère, je ne suis pas prêt à laisser la porte ouverte, entrouverte ni même entrebaillée pour le retour de l’humiliation, de l’arbitraire et du mépris… Car je suis témoin, et suis tenu à porter témoignage, pour rendre justice à l’histoire et par souci de l’avenir, que nous ne forgeons que dans la mesure où nous croyons qu’il échappe à nos mains et rejoint les siens, les générations montantes, au sens le plus noble du mot…

لا، ليس من أجل هذا مد عمكم المرحوم الملك الحسن الثاني يده إلى أشد معارضيه وأخلصهم لوطنه، من أجل مستقبل المغرب، لا ليس من أجل هذا فضل المناضلون الصفح من أجل الوطن، والانخراط في مسلسل العدالة الانتقالية الذي ينشده اليوم أحرار تونس من مناضلي حقوق الإنسان، سيرا على خطى التجربة المغربية، التي يشهد لها العالم بالريادة والتفرد، لا ليس من أجل هذا كان لابن عمكم ملك المغرب محمد السادس جرأة فتح مسار قراءة تاريخ انتهاكات حقوق الإنسان،

 

On ne peut pas retourner la page, dit-il, sa veste, par contre, si.

On ne peut pas retourner la page, dit-il, sa veste, par contre, si.

Par pitié, n’invoquez pas la réputation extérieure du pays pour repousser ce message. Peut-être ne comprenez-vous pas qu’un message comme celui-ci, que je vous adresse ouvertement aujourd’hui, à mon corps défendant, est précisément la bouffée d’air qui donne au pays l’élan de vitamine qu’il a perdue depuis si longtemps…
Et vous ne saisissez pas que ce concept d’«extérieur», la vie s’est chargée de le modifier du tout au tout. Il n’y a aujourd’hui, de plus en plus, que des affaires internes à toute l’humanité ou presque…

تستعملونها من أجل تموقع موهوم، لا يهم بعض الأوساط الخارجية فيه مستقبل بلدكم بقدر ما يهمها استعماله لخدمة أجندتها ومصالحها، والنماذج أكثر من أن تعد وتحصى، ولأنكم توجهتم بتصريحاتكم إلى إحدى الصحف التي لم يجف مداد حقدها بعد على بلدكم ومواطنيكم، حيث حاولتْ تأليب العالم عليه، كذبا وبهتانا، وتصريفا لأحقاد استعمارية لم تهدأ بعد، تدعون خلو المغرب من الحريات وعجز الأحزاب السياسية وحتى الحركة الإسلامية

Eh bien !

Pour terminer, je vous laisse savourer ces deux extraits, qui ne manqueront pas d’arracher un sourire mélancolique, désespéré, apocalyptique au nihiliste que vous êtes.

Ce qu’il y a de nouveau est que j’ai trois enfants, et de mes nouveaux soucis est qu’ils mangent un pain assaisonné de dignité, qu’ils apprennent à aimer leur pays le Maroc, qu’ils comprennent ce qu’ils doivent à la civilisation et la richesse de leur humanité, qu’ils regardent leurs interlocuteurs en face, et serrent les mains mais n’en baisent aucune.

[…]

Quel pays généreux et astucieux!
Il vous comble de ses largesses pour torturer vos compatriotes, ensuite il vous envoie témoigner qu’il n’y a pas de torture, ce qu’il y a c’est la jalousie des envieux et les machinations des conspirateurs. Quelle astuce extraordinaire!
Je ne sais qui a conseillé votre nomination comme membre de la délégation officielle habilitée à présenter le rapport périodique sur la torture au Maroc il y a deux ans, et comment vous avez pu, vous, au siège de la Commission à Genève, carré dans votre fauteuil confortable, expliquer les attendus, commenter les notes et déclarer la bouche en coeur: «Je certifie qu’il n’y a pas de torture dans mon pays!»

Quelle déchéance et quelle bassesse!

Vous ne croyez pas si bien dire, monsieur. J’espère seulement, sincèrement, que vous dormez la nuit.

A propos aboulahab

J'ai couché avec ta mère. Depuis, je suis gay. Contact : abbou point lahab (chez gmail point com)
Cet article a été publié dans Plubôpaysdumonde. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour De la prostitution politique au Maroc

  1. JAITE dit :

    Je retiens de ce post cette phrase que j’entends quotidiennement :
    “Moi-même, je soutiens et défends le Makhzen. Je vous rappelle que j’ai une légitimité historique, car je ne suis pas un militant du dimanche. J’ai été, Messieurs, emprisonné et torturé. Mes droits ont été violés, et pas seulement. Mon intégrité politique et intellectuelle est indiscutable. Par conséquent, mon discours est indiscutable.”
    JAITE

  2. Citoyen dit :

    Excellent billet qui explique et détaille de A à Z le Manuel précis et pratique de la newmakhzenerie !

  3. hmida dit :

    Je reste sans réaction devant le manque de goût et inélégance la plus totale totale de ce billet!

    Qui donc en est l’auteur? Le justicier suprême? Un saint? Dieu lui-même?

    Non comment!

    • kadour dit :

      No comment veux dire sans commentaire. Comment peux tu dire que tu ne fait pas de commentaire en t’attaquant à l’auteur du billet dans un ad hominem?

      Trop de Makhzen pourri le cerveau1

    • Karim dit :

      Et vous, vous êtes qui ? L’avocat du Diable ???????????????

  4. hmida dit :

    Je reste sans réaction devant le manque de goût et l’inélégance morale de ce billet!

    Qui donc en est l’auteur? Le justicier suprême? Un saint? Dieu lui-même?

    Non comment!

    • shiftybox dit :

      سر تنعس

      Il paraît que tu as l’âge biologique de mon grand père, et la légitimé d’un Cro Magnon sur la blogoma. Sauf mon respect, tu souffres de sénilité que même ton prophète aurait été capable d’humour.

      Cela dit, sitôt que l’on rit de ses propos, les sombres réalités nous résignent à leur gravité.

    • ghrib kenza dit :

      en eyant des origine marocaine et meme si je nai que 13 an je trouve que la politique au maroc evrai évoluer srtou au niveau des droit des femme et meme et je trouve que les marocain eux meme devrai progrésser dan leur façon de pensser merci de votre compréensssion

  5. Ping : Tweets that mention De la prostitution politique au Maroc | C.J.D.M. -- Topsy.com

  6. Sam Young dit :

    Y a des vérités qui font mal !

  7. Fhamator dit :

    sans être tout à fait d’accord sur « les » formes de l’intro, je trouve le parallèle entre les deux textes tout simplement édifiant.
    la première est à quelle date?

  8. Débilos dit :

    Les deux m’énervent…

    Je conseille la lecture de ce post très bien réfléchi d’un blogueur marocain qui a reçu des menaces et dont la mère a été interrogée par la police chez elle

    le post en question –> http://befree.over-blog.org/article-66633699.html
    les menaces reçues –> http://befree.over-blog.org/article-66454598.html

  9. tiens, je l’avais ratté celui là, ça me rappel le billet « Lechgar Al-Opportuniste » de l’autre connard,

    très bon parrallèle

  10. M dit :

    Rien de nouveau.
    Après la pluie, le beau temps.
    Après la3ssa, Legrima ou zid ou zid.
    Il faut souffrir pour être belle. Nos excuses au putes quand même. La comparaison n’est pas très élogieuse!

  11. Salim dit :

    J’ai vu dernièrement un film : « une journée sans fin » il raconte d’un homme qui va revivre la même journée indéfiniment. J’ai l’impression que toi et Fhamator vivez encore de façon interminable mai 68.
    Évidemment, mai 68 n’est pas une journée, mais un mois. Mais est-ce que cela compte quand on est paumé ?
    Je te signale que les mœurs des prostitués ont changé depuis mai 68. Elles font plutôt un autre usage de leur bouche. Alors, le réserver à leur Jules partit en guerre. Tu parles !
    Toutefois le fait que tu crois encore au mythe de la prostitue au grand cœur qui n’embrasse que son Jules, me fait penser que :
    A T’as trop regardé Pretyy Women
    B T’as trop écouté Georges Brassens
    C T’as trop écouté le Stabat Mater de Pergolse
    D tu lis encore les photos-romans d’amour.
    salim

    • aboulahab dit :

      E- Nous ne fréquentons pas les mêmes endroits.
      Abou Lahab

    • fawzi dit :

      C’est une image! Toutes les travailleuses du sexe n’embrassent pas. Ce qui n’impliquent pas qu’aucune ne le fait. La norme actuelle, est que seule celles qui proposent une girlfriend expérience le font. Cherchez DFK (deep french kissing) sur internationalsexguide.info et vous verrez que c’est assez rare.

      Après…je dois dire que nous marocains sommes bloqués non pas en Mai 68, mais au 18eme siècle. Et pour cause…le roi gouverne et règne au nom de dieu et la filiation y est même sexiste (le monarque ne peut être femelle)!

      Et Groundhog Day date de 1993. Tu est sérieusement en retard petit.

      Fawzi

      Le commentaire est passé directement en indésirable pour une raison que j’ignore. Peut-être à cause de l’url internationalsexguide.info ?
      D’ailleurs je ne m’en serais pas rendu compte si tu ne l’avais signalé.
      Sorry.
      A.L.

      • Salim dit :

        J’ai en fait pas dit autre chose, le baiser se monnaie ( DFK) ainsi que l’affection (GFE) et ne sont plus réservé au Jules.
        Je veux bien être bloqué en 1993 années où Frederik de Klerk et Nelson Mandela réçurent le prix Nobel de la paix.
        Toi aussi tu te trompes d’époque : les Arabo musulmans sont bloqués à « Homo erectus ».
        C’est, une image !!!!

  12. Salim dit :

    Ni du reste le même mois.
    salim

  13. fawzi dit :

    Aboulahab: Pourquoi tu a bloqué ma réponse a Salim?? J’ai écrit quelque chose qu’il ne fallait pas?

  14. Débilos dit :

    En parlant de FAEH, est-ce que cette info est fiable ?

    Fouad Ali El Himma a échappé de justesse à une catastrophe, la semaine dernière, après que son avion a failli s’écraser sur le sol de l’aéroport d’Inzegane.

    http://www.emarrakech.info/L-avion-de-Ali-El-Himma-frole-la-catastrophe_a53405.html?com

  15. Citoyen lambda dit :

    j’ai suivi le link que mentionne Débilos et c’est vraiment inquietant…une vrai constitution basée sur le respect des droits de l’homme, la liberté d’expression et de religion nous protégerait de ce genre de chose.
    quant au post, très bon. et la comparaison avec la prostitution est très bien choisie. n’oublions pas l’époque où les putes se pretent, s’achetent et s’echappent d’une maison de passe a una autre: les « élections » (le tracteur, la bougie….le makhzen doit etre fier de lui)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s