Hommage des internets à Moustapha Alaoui

« Aux grands hommes la patrie reconnaissante » Voici ce que le touriste béat, du haut de son appareil photo pendu à son cou, peut lire sur le monument parisien du Panthéon. Y gisent les héros de la Nation Gauloise, comme Victor Hugo (et Claude Guéant, si les français continuent à voter PMU).

Il existe chez nous quelques rares hommes dignes d’un tel monument : Fouad Ali El Himma, pour avoir réussi la plus grosse opération de fusion-acquisition de l’Histoire politique du Maroc, Abdillah Benkirane, pour avoir enfin mis en évidence toute l’homosexualité inhérente à la notion de l’Etat civil, ou Mohammed Ziane, pour sa performance  réussie à l’émission socioculturelle et religieuse Yo momma. Mais ces fidèles serviteurs du trône n’arrivent même pas à l’orteil servile du grand chevalier audiovisuel, l’auguste Alaoui Moustapha™.

Or pour qu’un personnage séjourne dans un quelconque panthéon, il lui faudra d’abord passer de vie à trépas, ce qui n’est malheureusement pas encore le cas de Moustapha Alaoui™. N’en pouvant plus d’attendre son heureux décès, j’aimerai donc aujourd’hui, à travers ce blog dont le rayonnement universel porte jusqu’aux limites de la Voie Lactée, rendre hommage à mon héros, dont la voix a bercé mes nuits d’enfant, et le patriotisme, mon nihilisme naissant.

Naissance

Moustapha Alaoui™ est né au pied d’un arc-en-ciel le jour du bonheur, du mois de la félicité de l’année de la béatitude. Ce jour-là, les planètes s’alignassent, les étoiles dansèrent et les anges chuchotèrent la naissance d’un prophète. D’une famille de chorfas© – son arbre généalogique remonte jusqu’au Premier Homme, Adam, sa magnifique naissance fut fêtée non pas par un vulgaire mouton, comme il est d’usage dans certains milieux prolétaires, mais par le sacrifice d’un paon, dont le plumage fut conservé dans un mausolée, entouré d’étoffes de soie et orné de pierres précieuses.

Enfance

Son enfance fut consacrée à la méditation constante devant un portrait de feu Sa Majesté le Roi Hassan II, que dieu multiplie ses houris divines dans le paradis où le défunt flâne sans doute en ce moment même. Longue fut sa réflexion, pénible fut tout l’effort intellectuel nécessaire pour décrire le défunt Roi, mi-Dieu mi-Allah. Tel un amant, ou telles mes lectrices de mon auguste personne éprises, il passait des heures, des journées entières à scruter les moindres détails, à admirer le moindre point noir sur le bienheureux visage de Hassan II, sans arriver à formuler ses sentiments en un langage humain.

La Révélation

Mais l’effort finit par payer, et beau jour, après des années, les mots sortirent de la bouche de Moustapha, et c’étaient les propos que le peuple marocain allait entendre chaque soir jusqu’à aujourd’hui:

وتوجه جلالة الملك, إلى مسجد أهل فاس في موكب رسمي انطلاقا من القصر الملكي وسط الهتافات والزغاريد والأهازيج, وجلالته يرد  بيديه الكريمتين على تحايا رعاياه الأوفياء….

Bibliographie :

A l’âge de 22ans, il est déjà l’auteur-scénariste de plusieurs thèses et articles scientifiques :

– Journal Télévisé de 20h30, décrire Dieu.

– Visite Royale Aïn Harrouda, l’Odyssée.

– Cortège royal : quand la main de dieu s’agite.

– Discours Royal : le Coran.

– Commenter un discours royal : paraphraser Dieu.

– Les algériens : ennemis de Dieu ou les Kouffar d’Oran.

– La grâce royale : Justice d’un Dieu

– La Mercedes Royale : le Bouraq*

– La philosophie Hassanienne : pour en finir avec Kant.

– La démocratie : une histoire à dormir debout (ou assis, sur une bouteille)

– Tazmamart : de la mythologie grecque à la superstition populaire.

– Addoustour : sawwitou bina3am.

La Main de Dieu

Plus tard, le 23 juillet 1999, il improvisa un court essai intitulé Gott ist tot !

La résurrection

Or, comme dit le proverbe chinois, les rois meurent et Moustapha demeure, Un nouveau règne s’abattu sur le Royaume, avec un nouveau Roi, et un nouveau concept de l’autorité : Moustapha Alaoui™ déserta petit à petit le journal télévisé pour se défaire d’un peu de sa sagesse au profil du riche débat politique qu’hébergent depuis des millénaires  les télévisions nationales. C’est ainsi qu’il rénova totalement le débat politique marocain avec son émission phare : Hiwar. Le concept est simple : au lieu de discuter une idée, l’émission était consacrée à la pratique de l’argumentum ad hominem, comme le présage si bien l’introduction du journaliste : au lieu d’introduire le thème de la soirée, il fait, sous forme d’un poème, la biographie de son invité. Face à lui, plusieurs contradicteurs, lauréats du prestigieux Nadia Salah Watch Prize et disposant du label KHI-LOL, l’accablent de questions bêtes pour que nulle intelligence ne puisse transpercer de la bouche d’invité.

Copyright :

Sachons, enfin, nous moquer des ridicules tentatives de copier notre littérature de la glorification, par un pays qui, en plus d’être ringard lol, reconnaît les traitres mercenaires du Polisario. Voici donc un extrait leur vaine pâle copie [pdf] de notre Moustapha Alaoui™ :

Courageous and ambitious, Comrade Kim Jong Il did everything in a big way; he had a strong and daring character which enabled him to carry any difficult to completion with his efforts, once he started it.

 

 

A propos aboulahab

J'ai couché avec ta mère. Depuis, je suis gay. Contact : abbou point lahab (chez gmail point com)
Cet article a été publié dans Plubôpaysdumonde. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Hommage des internets à Moustapha Alaoui

  1. Excellentissime le billet ! Cet homme ne mérite pas autant d’éloge ! Le Mercedes Bourak, symbole aussi vétustes que les grands taxis du Maroc…On change le moteur, même si cela pollue et on continue son chemin…

  2. Citoyen dit :

    Très captivante cette ratatouille littéraire festive :

    وتوجه جلالة الملك, إلى مسجد أهل فاس في موكب رسمي انطلاقا من القصر الملكي وسط الهتافات والزغاريد والأهازيج, وجلالته يرد بيديه الكريمتين على تحايا رعاياه الأوفياء….

  3. Anonyme dit :

    ^^- La philosophie Hassanienne : pour en finir avec Kant.^^

  4. الـســبوره dit :

    وتوجه جلالة الملك, إلى مسجد أهل فاس في موكب رسمي انطلاقا من القصر الملكي وسط الهتافات والزغاريد والأهازيج, وجلالته يرد بيديه الكريمتين على تحايا رعاياه الأوفياء …
    hihi .. it comes to your mind as a supernatural image and it remains there (‘-)

  5. Anonyme dit :

    je suis amoureuse de toi aboulahab

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s